Sections

Des employés inquiets pour la sécurité des informations personnelles des patients


Publié le 13 septembre 2017

Les techniciens ambulanciers paramédics de l’entreprise Les services ambulanciers Porlier de Gaspé et de Rivière-au-Renard ainsi que ceux de Rimouski et de Mont-Joli sont en grève générale illimitée depuis le 20 juillet dernier.

©Photo TC Media - Archives

SANTÉ. La Fédération des employés du préhospitalier du Québec (FPHQ) s'inquiète pour la sécurité des informations personnelles des patients. Dans un communiqué émis en fin de journée hier, la FPHQ dit avoir été mise au courant de cas où ces informations auraient pu ne pas être protégées convenablement.


Les techniciens ambulanciers paramédics de l’entreprise Les services ambulanciers Porlier de Gaspé et de Rivière-au-Renard ainsi que ceux de Rimouski et de Mont-Joli sont en grève générale illimitée depuis le 20 juillet dernier, tandis que ceux d’Ambulances Gilbert le sont depuis le 12 juillet. Parmi les moyens de pression entérinés par le Tribunal administratif du travail, les Fraternités locales ont cessé de remplir le formulaire de facturation AS-810.

La protection des informations personnelles est la pierre angulaire qui assure le lien de confiance entre les patients et le système de santé.

Jérémie Landry

Rimouski
À Rimouski, selon les syndiqués, Les services ambulanciers Porliers ont tenté de se servir du personnel infirmier, avec l’autorisation d’une gestionnaire de l’hôpital, mais cette avenue a été bloquée par un grief de la Fédération interprofessionnel de la santé du Québec (FIQ). L'entreprise serait revenue à la charge en fouillant quotidiennement le pigeonnier contenant les cartes d’hôpital, rapporte encore la FHPQ. De plus, note la Fédération, l’agente administrative de l’urgence de remet les informations à l’entreprise par téléphone lorsque cette dernière en fait la demande.

Gaspésie
Depuis que les syndiqués ont cessé de remplir le formulaire AS-810, Les services ambulanciers Porlier auraient demandé au personnel administratif des installations de Gaspé de photographier la carte d’hôpital des clients afin de compléter la facturation, soutiennent les syndiqués. Les installations de Sainte-Anne-des-Monts/Chandler sont quant à elles desservies par Ambulance Radisson. Une note de service aurait été envoyée par les chefs de service de ces centres afin de faire signer un document d’autorisation aux patients pour la transmission des informations personnelles. Par contre, ce document n’explique en aucun cas les conséquences possibles de la transmission de l’information, souligne la FHPQ.
  
Matane
Les syndiqués déplorent également qu'Ambulance Gilbert communique quotidiennement avec le service des archives des installations de Matane. Ceux-ci remettent les informations et les coordonnées des bénéficiaires.
 
« Au-delà des actions antisyndicales, c’est la sécurité des informations des patients qui est importante. La population nous fait confiance, nous avons le devoir de ne pas trahir cette confiance », soutient Jérémie Landry, président de la Fraternité des paramédics de la Mitis-Rimouski-Neigette et président par intérim de la Fraternité des paramédics du Grand-Gaspé.
 
Dans chacun de ces cas, la FPHQ dit s’inquièter de la façon que le consentement écrit, libre et éclairé a été obtenu, et le sera, pour tous les patients visés. « La protection des informations personnelles est la pierre angulaire qui assure le lien de confiance entre les patients et le système de santé. En retirant cette clef de voute, tous les efforts sont réduits à néant », a conclu M. Landry.
 
La FPHQ déposera une plainte au Tribunal administratif du travail puisqu’elle juge que l’employeur enfreint le Code du travail. La Fraternité locale a déjà formulé deux plaintes aux administrations du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie et à celui du Bas-St-Laurent afin que la situation soit rectifiée, mais dit n'avoir obtenu aucune réponse sur le sujet.