Sections

La Haute-Gaspésie veut améliorer ses interventions en milieu isolé


Publié le 11 septembre 2017

Les pompiers sont souvent appelés à intervenir en cas d'urgence dans les parcs nationaux, notamment pour le transport des ambulanciers et les opérations de secourisme.

©Photo TC Media - Hubert Lapointe

La MRC de la Haute-Gaspésie entend profiter du nouveau programme du gouvernement du Québec visant à améliorer les interventions d'urgence dans des lieux difficiles d'accès.

En Haute-Gaspésie, ces lieux sont nombreux. Qu'il s'agisse du territoire du Parc national de la Gaspésie ou encore des montagnes, il n'est pas rare que les services d'urgence doivent affronter toutes sortes de terrains peu conviviaux.

Ainsi, le nouveau programme du gouvernement en trois volets prévoit une enveloppe pouvant atteindre 205 000 $ afin que les municipalités et les MRC se dotent d'un protocole d'intervention, de nouveaux équipements, d'une signalisation améliorée et finalement, qu'ils puissent former adéquatement les intervenants en sauvetage.

Pour le directeur général de la MRC de la Haute-Gaspésie, Sébastien Lévesque, il s'agit d'une occasion à ne pas rater. « Nous travaillons actuellement sur une ébauche de protocole en collaboration avec les services d'urgence ainsi que les gens du Parc national de la Gaspésie afin d'être mieux préparés. Nous voulons présenter des demandes pour les trois volets du programme provincial. En étant mieux équipés, nous pouvons mieux répondre aux appels d'urgence. »

Parallèlement à cette démarche, il reste toujours la problématique de « Qui paye? » lorsque les services d'urgence doivent intervenir dans le Parc national de la Gaspésie. « Nous avions décidé de ne pas aller de l'avant avec le principe d'utilisateur-payeur, mais plutôt de créer un fonds d'urgence. Nous sommes toujours en discussions afin de trouver la meilleure façon de garnir ce fonds. Nous sentons qu'il y a une ouverture à travailler ensemble pour régler ce différend. »

Le programme pour le soutien à l'organisation des interventions d'urgence hors du réseau routier est doté d'une enveloppe de 3,6 millions de dollars mise à la disposition de toutes les municipalités et MRC du Québec qui déposeront une demande d'aide.En Haute-Gaspésie, ces lieux sont nombreux. Qu'il s'agisse du territoire du Parc national de la Gaspésie ou encore des montagnes, il n'est pas rare que les services d'urgence doivent affronter toutes sortes de terrains peu conviviaux.