Sections

Des partisans chauds, chauds, chauds...

Pour Sidney Crosby

 


Publié le 7 août 2017

Sidney présente la coupe Stanley aux partisans réunis au Colisée.

©Photo TC Media - Pierre Michaud

DÉFILÉ. Mais pourquoi donc des milliers de personnes de Rimouski et de la région démontreraient en plein début d’août, un lundi, toute la passion qui les anime pour le hockey?

Les feux de circulation ont failli devenir un problème pour les gens qui traversaient le boulevard René-Lepage.
Photo TC Media - Pierre Michaud

Pour le seul et unique Sidney Crosby, jugé par plusieurs observateurs comme le meilleur joueur au monde, que nous avons eu le privilège de voir à l’œuvre et de connaître, à Rimouski, lors des saisons 2003-2004 et 2004-2005, avec l’Océanic. Et pour la coupe Stanley, la troisième de Sid the Kid avec les Penguins.

Un policier de la SQ s'assure que les gens traversent le boulevard en sécurité.
Photo TC Media - Pierre Michaud

Entre midi et 15 h, ils se sont entassés, d’abord le long de la Promenade de la mer, à partir du boulevard Jessop jusqu’à l’avenue Rouleau, ensuite sur le stationnement du Colisée, en espérant voir, toucher, le joueur le plus utile des dernières séries de la LNH et le précieux trophée dont il est l’emblème. Et lui parler aussi! Ce que certains ont pu faire sur le stationnement du Colisée, quand le #87 s’est déplacé avec la coupe.

On se hâte pour avoir une bonne place!
Photo TC Media - Pierre Michaud

Il aura fallu beaucoup de policiers, de gardiens de sécurité et de planification de la part de l’Océanic de Rimouski pour réaliser ce moment de bonheur pour les mordus. Un petit problème survenu au pied de l’avenue de la Cathédrale aurait pu gâcher la fête. Pendant une bonne quinzaine de minutes, les feux de circulation devenus intermittents n’affichaient pas les feux de piétons.

Guillaume et Roland Dubé, un fils et un père qui partagent l'amour du hockey.
Photo TC Media - Pierre Michaud

Des conducteurs impatients se sont vite faits remarquer avant que les policiers de la SQ ne viennent régler la circulation. Les amateurs présents venaient de Rimouski mais on en a vu beaucoup de la région et même d’aussi loin que Gatineau, s’étant déplacés spécialement pour l’occasion. Bon nombre d’entre eux ont représenté des retombées économiques, pour les restaurants notamment.

Des gens bien connus de l’entourage de l’Océanic ont participé à la fête, dont des joueurs de l’édition actuelle, le père-fondateur Maurice Tanguay, un ancien porte-couleur, Érik Neilson, le président, Éric Boucher, et le descripteur Michel Germain. Ce dernier a animé la foule et interviewé Sidney pour les partisans.

Un résident du district Sacré-Coeur, à Rimouski, Jean-François Deschênes ne s'est pas trompé de place, mais peut-être de chandail! Il prie le ciel pour revoir les Nordiques un jour.
Photo TC Media - Pierre Michaud

On a entre autres demandé à Crosby sa réaction sur le fait d’avoir vaincu les Sénateurs et un ancien porte-couleurs des Knights de London, Marc Methtot. On se souviendra que l’Océanic et Crosby ont perdu en grande finale de la Coupe Memorial, en 2005, contre les Knights. Sidney avouera que l’idée de cette petite revanche lui a fait bien plaisir… Il est retourné vers la Nouvelle-Écosse où il avait commencé la journée avec la coupe. « Sa maman lui a fait promettre d’être là pour souper », a lancé Michel Germain.