Sections

Un modèle de concertation unique au Québec


Publié le 11 octobre 2017

René Gingras, directeur général du Cégep de Rivière-du-Loup, Pierre Bédard, directeur général du Cégep de Matane, le président du comité directeur du Regroupement FADIO et directeur général du Cégep de Rimouski, François Dornier et Martin Savoie, directeur général de la Commission scolaire des Chic-Chocs.

©Photo TC Media – Joël Charest

FORMATION À DISTANCE. Depuis 2013, les institutions d'enseignement du Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie ont uni leurs forces pour mettre en commun leurs pratiques pédagogiques et technologiques dans le secteur de la formation à distance.

Né de la volonté de maximiser la qualité du réseau de formation à distance, par l'utilisation de technologies efficaces et fonctionnelles, les cours et programmes des établissements membres du Regroupement formation à distance interordres (FADIO) rejoignent déjà plus de 8 000 étudiants.

Les 11 et 12 octobre, le Cégep de Matane est l’hôte de la troisième Rencontre des partenaires de la formation à distance au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine (FADIO). Plus de 200 acteurs du milieu de l'éducation, en provenance des huit commissions scolaires, des cinq cégeps, de trois écoles nationales (ITA, IMQ et ÉPAQ) et de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) sont réunis à Matane pour mettre en commun leurs connaissances, leurs innovations et les pratiques gagnantes dans ce domaine.

« Pendant deux jours, enseignants, conseillers pédagogiques, ressources en informatique, chercheurs et gestionnaires auront l’occasion de mettre en commun des pratiques pédagogiques innovantes, de récentes technologies, des résultats de recherches et des expérimentations porteuses pour tous. Ils assisteront à des conférences, participeront à certains des 42 ateliers proposés, visiteront différents modèles de classe novateurs en usage au Cégep de Matane, et feront l’essai de plusieurs nouvelles technologies expérimentées dans chacun de nos établissements », explique le directeur général du Cégep de Matane, Pierre Bédard.

La formation des acteurs éducatifs, la valorisation de la formation à distance, l’accompagnement et le soutien technologique, la collaboration, ainsi que la recherche et l’expérimentation sont au cœur du plan d'action mis de l'avant par le Regroupement.

« Un établissement d’enseignement ne possède pas les ressources pour développer seul tous les aspects pédagogiques et technologiques reliés à la formation à distance. Ensemble, nous avons créé du matériel pédagogique commun destiné aux enseignants, collaboré à des projets de recherche avec l’UQAR et participé au projet de recherche mené par l’Université de Sherbrooke sur l’évaluation à distance. Le Regroupement a permis aux établissements de la région de déployer une offre de formation à distance et se de positionner efficacement pour concurrencer le marché national et international », souligne le président du comité directeur du Regroupement FADIO et directeur général du Cégep de Rimouski, François Dornier.

Un partenariat gagnant

L'expertise développée par le Regroupement permet également aux étudiants gaspésiens de poursuivre leur cheminement académique sans avoir à quitter leur milieu. Le DEP Santé, assistance et soins infirmiers est notamment offert aux étudiants des MRC de La Haute-Gaspésie et de la Côte-de-Gaspé, en collaboration avec la Commission scolaire des Chic-Chocs. Le Cégep de Rivière-du-Loup a également développé l'offre à distance de son programme Soins préhospitaliers d'urgence afin de répondre à un besoin accru de main-d'œuvre en Gaspésie.

« Chez nous, l'impact au niveau économique est direct. Il y a une pénurie d'emploi dans plusieurs secteurs, entre autres dans le réseau de la santé, la formation à distance permet à des gens de poursuivre leur formation dans leurs propres milieux pour ensuite combler les besoins de main-d'œuvre chez eux », illustre Martin Savoie, directeur général de la Commission scolaire des Chic-Chocs.

Considérés comme une source d'inspiration pour plusieurs établissements et une référence pour le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, les membres du Regroupement FADIO souhaitent maintenant devenir des acteurs de première ligne en formation à distance au pays.